Le projet de loi C - 51 qui doit assurer la sécurité des Canadiens les a plutôt indignés!
Des milliers de Canadiens ont organisé de vastes manifestations à travers le pays dont Toronto, Montréal, Vancouver et Ottawa, pour exprimer leur protestation contre ce projet de loi C - 51 dont ils ont demandé l’abrogation définitive.
Plus de 70 groupes ont manifesté samedi, partout au Canada, soutenus par plus de 30 groupes de liberté civique dont Amnesty international du Canada et les journalistes canadiens, en guise de la défense à la liberté d’expression. Les protestataires sont d’avis que ce projet de loi du gouvernement canadien va au rebours des libertés civiques et le privé des citoyens dans l’espace cybernétique. Les organisateurs de la manifestation ont aussi qualifié de dangereuse et d’irresponsable la C - 51 qui est, pour eux, un instrument pour réprimer ceux qui sont contre les politiques du gouvernement. En effet, le dit projet de loi augmente et renforce les prérogatives de la police et du service d’espionnage du Canada, notamment lorsqu’il s’agit de l’arrestation des présumés terroristes. Le projet de loi, remis en cours en janvier 2015, par le gouvernement néo - conservateur canadien prétend ainsi assurer la sécurité du pays. Selon les nouvelles prérogatives qu’envisage ce projet de loi, l’échange des renseignements sera augmenté et les forces de sécurité peuvent arrêter plus de suspects. Le gouvernement prétend qu’il pourrait ainsi déjouer les complots terroristes. Le projet de loi C - 51 fait partie des nouvelles évaluations de la sécurité nationale canadienne, qui ont été établies après le double attentat terroriste, d’il y a trois mois, dans ce pays. L’opposition a averti, à la mi - février 2015, contre les vastes prérogatives que ce projet de loi dit «anti - terroriste», octroie à l’agence de d’espionnage canadien(CSIS). Le chef du Nouveau Parti démocratique(NPD), l’opposition officielle à Ottawa, Thomas Mulcair a rappelé que ces prérogatives sont à tel point immenses qu’elles autorisent le CSIS à interroger tout ce qui critique la politique social ou économique du gouvernement! Le projet de loi C - 51 qui est en train d’être examiné par le parlement, autorisera, au cas de son adoption, au service d’espionnage canadien(CSIS) de s’ingérer dans toutes les transactions financières, détecter les programmes de voyage qu ' il jugent suspects et empêcher ainsi le déplacement de la personne concernée.