À l ' approche des élections départementales, François Hollande a affirmé, mercredi, vouloir " parler et convaincre " les électeurs du Front national, lors d ' un entretien accordé au " Parisien ".[caption id = " attachment _ 28168 " align = " alignnone " width = " 564 "]© Alain Jocard, AFP | François Hollande a affirmé vouloir " convaincre " les électeurs du FN à l ' approche des élections départementales.[/ caption] Alors que le Front national(FN) est donné en tête des intentions de vote pour les élections départementales prévues les 22 et 29 mars, François Hollande a affirmé, mercredi 4 mars, vouloir partir à la conquête des électeurs du parti d ' extrême droite. " La seule attitude à avoir, c ' est d ' aller les chercher, les arracher même pour leur parler et les convaincre ", a déclaré le chef de l ' État lors d ' un entretien accordé au " Parisien / Aujourd ' hui en France ". " Car si le FN est dans la République, puisqu ' il participe aux élections, c ' est tout sauf le parti de la République.[…] Ses propositions sont autant de reculs pour notre pays et pour ses électeurs ", a - t - il soutenu. " C ' est un échec collectif quand un parti d ' extrême droite est le premier parti de France ", a - t - il encore estimé. Mais selon lui, " cela ne veut pas dire que ceux qui votent pour le FN soient convaincus par ses thèses. " François Hollande a par ailleurs souligné que " notre pays[avait] besoin d ' une vie politique où les idées s ' affrontent pour éclairer les citoyens sur les choix possibles.[…] Chaque fois que Nicolas Sarkozy, ou tout autre, apporte des propositions, la démocratie est gagnante ", a jugé le président de la République, qui assure ne " pas être dans l ' obsession " de l ' élection présidentielle de 2017.Avec AFP