Faites goûter des cacahuètes à bébé. Ce serait le meilleur moyen de le mettre à l ' abri des allergies aux arachides en grandissant, selon une nouvelle étude.Et si tenir son enfant à distance des allergènes ne servait à rien contre les allergies? La solution pourrait être à l ' inverse de lui " mettre le nez dedans ". C ' est en tout cas ce que suggère une étude britannique menée sur des nourrissons israéliens. Les chercheurs du King ' s College à Londres se sont intéressés à l ' allergie aux cacahuètes. Les résultats publiés dans la revue scientifique New England Journal Of Medicine montrent que les nourrissons qui ont mangé des cacahuètes ont moins de risques de développer une intolérance aux arachides en grandissant que les autres. C ' est la première étude qui établit une corrélation entre l ' exposition précoce aux arachides et une diminution des risques d ' allergie à celles - ci. Pour les besoins de l ' expérience, 600 enfants âgés de 4 à 11 mois ont été choisis. La moitié d ' entre eux n ' ont pas eu le droit de manger des cacahuètes pendant cinq ans. L ' autre moitié a consommé 6 grammes de protéines de cacahuète par semaine. Au terme de l ' étude, les enfants ayant goûté jeunes aux cacahuètes ont diminué de 81 % leurs risques de présenter une allergie comparés aux enfants soumis au régime sans cacahuète. " Une étude qui montre un bienfait de cette ampleur dans la prévention des allergies aux cacahuètes est sans précédent ", estime le directeur de l ' Institut américains des allergies et des maladies infectieuses(NIAID), le Dr Anthony Fauci, cité par l ' AFP. " Ces résultats peuvent bouleverser notre approche de prévention des allergies alimentaires. " Si cette étude préconise une approche différente, les chercheurs soulignent toutefois que les parents dont les jeunes enfants ont de l ' eczéma ou une allergie à des œufs doivent impérativement avoir l ' avis d ' un médecin avant de donner des aliments contenant de l ' arachide. L ' allergie aux arachides ne cesse de progresser dans le monde et en France, malgré le manque de données chiffrées. Elle représente la deuxième allergie alimentaire de l ' enfant après l ' allergie à l ' œuf. Une étude australienne a suggéré que ladésensibilisation à l ' arachide pourrait être possible via un traitement à base de probiotiques.