Selon beIN SPORT, La France est devenue championne du monde pour la cinquième fois de son histoire, après avoir eu beaucoup de mal à vaincre une équipe du Qatar qui s ' est accrochée jusqu ' au bout(25-22) en finale, dimanche à Doha.
Vingt ans après le sacre mondial des " Barjots " - le premier pour un sport collectif français -, la France devient la première nation quintuple championne(1995,2001, 2009,2011, 2015). Elle devance désormais au palmarès des Mondiaux la Roumanie(1961,1964, 1970,1974) et la Suède(1954,1958, 1990,1999), et s ' installe un peu plus au firmament du handball. Les Bleus ont dû puiser dans leurs ressources physiques et mentale pour mettre à la raison l ' équipe qatarie, qui a prouvé qu ' elle n ' avait pas volé sa place en finale, malgré toutes les critiques dont elle a été l ' objet. Pour la deuxième fois de son histoire, la France détient simultanément les trois titres majeurs(olympique, mondial et européen). Aucun autre pays n ' a jamais pu le faire, ne serait - ce qu ' une seule fois. Ce nouveau sacre la qualifie d ' office pour les jeux Olympiques 2016 à Rio, où elle visera un triplé là encore jamais réussi. Malgré sa défaite, le Qatar sort la tête haute de ce Mondial. Il devient le premier pays non - européen à décrocher une médaille mondiale. L ' Egypte(2001) et la Tunisie(2005) avaient échoué à la 4e place. La France, qui n ' a perdu qu ' une finale internationale dans son histoire, contre la Russie au Mondial - 1993, a encore démontré un savoir - faire sans équivalent. Avec un Nikola Karabatic impeccable à la baguette, les Bleus ont bien débuté en créant des brèches dans la défense des Qataris, justement sanctionnés par les arbitres(13-7,23e). Mais le gardien bosnien Danijel Saric les a mis en échec plusieurs fois et a permis au Qatar de mieux finir ces trente premières minutes(11-14,30e). Les Qataris ont attaqué très fort en seconde période pour revenir tout près(17-18,40e). Mais comme contre l ' Espagne, les Bleus ont toujours réussi à conserver une maigre avance(21-19,48e). La tension est devenue extrême, mais la France a pu compter sur le sang - froid de Valentin Porte(24-21,54e). Les duels se sont fait plus intenses encore, les coups de sifflet moins sûrs, mais les Bleus ont tenu bon. Et c ' est finalement un dernier arrêt de Thierry Omeyer, leur gardien fétiche, moins en vue dans cette finale, mais exceptionnel sur ce tournoi qui leur a offert leur cinquième étoile.