Au moment où l ' attention internationale porte sur la lutte contre le terrorisme et Etat islamique, au Moyen - Orient, les terroristes de Boko Haram ont intensifié leurs opérations, en Afrique.
La nouvelle opération de ce groupe intervient, peu après l ' aval donné par l ' UE à l ' envoi de nouvelles forces, pour poursuivre cette lutte. Les terroristes de Boko Haram s ' en sont pris, dimanche, à partir de quatre axes, à la plus grande ville du Nord - Est du Nigéria, avant d ' entrer en conflit avec les forces de l ' armée. Il s ' agit de la troisième attaque de Boko Haram contre Maiduguri, alors que les voisins du Nigéria entendent augmenter leurs efforts, pour combattre ce groupe. Selon les témoins oculaires, l ' explosion de bombes, de roquettes et de mitrailleuses se faisait entendre, dans toute la ville. Un haut responsable de l ' armée nigériane, qui a souhaité garder l ' anonymat, a affirmé que les terroristes sont " partout " et qu ' ils attaquent, sur tous les axes, les citoyens et habitants de Maiduguri, qui compte deux millions d ' âmes. A noter que l ' aéroport de Maiduguri a été fermé, depuis septembre 2013, où il a essuyé une attaque d ' envergure menée par les terroristes. L ' attaque terroriste a laissé, dans son sillage, la destruction de cinq avions militaires, qui étaient stationnés, dans une base, près de l ' aéroport. L ' offensive contre Maiduguri a eu lieu, dans des circonstances où les chefs d ' Etat africains s ' étaient mis d ' accord, lors de la cérémonie de clôture de la réunion de l ' UA, à Addis - Abeba, la capitale éthiopienne, sur l ' expédition de 7.500 effectifs, au Nigéria, pour la lutte contre Boko Haram. Le vice - ministre iranien des Affaires étrangères, pour le département arabo / africain, Hossein Amir - Abdollahian a, aussitôt, annoncé le début de consultations de la RII avec les pays de l ' Afrique de l ' Ouest, dans le sens d’une coopération dans la lutte contre Boko Haram, rappelant qu ' on peut vaincre ce groupe, en optant pour des mesures et démarches collectives. La lutte contre Boko Haram s ' avère importante, pour les chefs d ' Etat de la région, compte tenu de l ' extension récente des attaques de ce groupe, franchissant les frontières nigérianes. Parmi d ' autres, on peut noter les récentes agressions contre le Cameroun et le Tchad, qui ont, alors, multiplié leurs efforts, pour contrer le groupe terroriste.