La porte-parole de la diplomatie iranienne a vivement condamné la prise d'otage à Sydney. Tout en dénonçant le recours aux méthodes inhumaines, à l'intimidation, à la terreur au nom de l'Islam qui est une religion de la paix, la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, a déclaré : « cette manière d'air est totalement inadmissible. » La porte parole s'est déclarée "étonnée" après la diffusion des "informations contradictoires et inexactes sur l'auteur de cette prise d'otage", donné par certaines agences de presse comme étant un " réfugié iranien ayant un casier judiciaire". Mme Afkham s’est dite totalement choquée de la publication des nouvelles inexactes et partielles sur le rôle du réfugié iranien dans la prise d’otages : « Les responsables australiens étaient bien au courant des conditions morales de cette personne qui s’est réfugiée en Australie il y a une vingtaine d’années. Sa situation était bien claire pour les responsables concernés ». A noter que la prise d’otages s’est terminée après 17 heures grâce aux efforts des policiers australiens. Les images montrent que les preneurs d’otages portaient le drapeau du groupe terroriste Daech. Trois personnes ont été tuées et quatre autres blessées. Les informations contradictoires publiées par les médias occidentaux sur l'identité de l'auteur et ses liens avec le groupe terroriste de Daesh ne sont pas vérifiables, le preneur d'otage ayant été abattu par les policiers.