Dans le sillage des raids aériens de dimanche contre deux localités militairement sensibles à rif de Damas et à Quneitara, l'armée du régime sioniste se trouve en état d'alerte maximal sur les frontières avec le Liban pour " faire face à tout agissement militaire du Hezbollah". en bombardant la cité stratégique de Dimas où sont situées des réserves d'armements syrien, Israël s'expose en effet, comme le craignent de nombreux milieux en ce moment en Israël à une riposte du Hezbollah et c'est dans les fermes de Chebaa que les forces israéliennes s'attendent à être prises pour cible. selon Al Nashra qui rapporte cette information , les forces du régime sioniste se sont déployées le long des frontières nord et sur l'axe Al Wazani-Al Ghajjar-Al Abassiya ainsi que sur les hauteurs de Chebaa et Kfar Chouba , de nombreux véhicules blindés et des véhicules militaires sionistes viennent d'être stationnés. des dizaines de soldats sionistes , munis de camùéras et de jumelles de surveillance surveillent les frontières à la quête du moindre " agissement" du côté libanais, et on, image l'état d'angoisse dans lequel ces derniers se trouvent.  côté aérien, ce sont les drones et les hélicoptères israéliens qui ont envahi le ciel de la région et survolent les hauteurs de Jabal al Cheikh et de Al Aroub. il s'agit d'un état d'alerte dans le vrai sens du terme . outre Dimas, les sources d'information ont fait état du bombardement d'une localité près des frontières libanaise  om selon Yediot Aharonot se trouve des stocks de missiles " Fateh 110" du Hezbollah..