Ni l ' État islamique ni ses protecteurs américains et arabes n ' en reviennent pas: comment l ' armée irakienne et les forces volontaires au nombre des quelles figurent chiites, kurdes et sunnites ont réussi en l ' espace de trois mois expurger les régions kurdes et chiites de l ' Irak de la présence des terroristes d ' État islamique et ce, sans que la coalition mène, ne serait - ce qu ' une seule frappe contre l ' État islamique?
Les sites takfiris regorgent d ' analyses et de commentaires et arrivent à cette conclusion: " les forces iraniennes se seraient infiltrées dans les rangs d ' État islamique et c ' est par le biais de ces agents infiltrés que la victoire des forces irakiennes a été possible! les État islamistes ont été en effet repoussés avec une violence inouie de Jaloula et de Sadiya à Diyala, province qui se situe à une trentaine de kilomètres des frontières iraniennes. en effet les Pasdaran iraniens aurait déguisé ses agents en jihadistes. et ces agents infiltrés auraient pénétré le camp de nos forces à Jaloula et à Sadiya et l ' attaque a eu en effet lieu de l ' intérieur de notre camp "!
' un des terroristes fait poster ce message sur son compte twitter: " Attention! avis de tempête! Les " bassijdis iraniens(ndlr: Corps volontaire de l ' armée iranienne entrainée pour des combats asymétrique) se sont infiltrés dans nos rangs " et le twitt de poursuivre: " Outre les bassijdis iraniens, il y a les forces des bataillons chiites Asayeb al Al Haq(crées en 2003 pour faire face à l ' occupation américaine) qui participent aux côtés des iraniens à cet assaut perfide contre l ' EI ", mais que montrent les photos publiées par les terroristes?
Des forces à bord des pick - up et des 4/4 brandissant les drapeaux noirs d ' État islamique et s ' orientant droit vers le camp d ' État islamique ". C ' est ainsi que les " rafezis "(termes utilisés pour désigner les chiites) ont pu nous vaincre ". Mais les photos sont - elles réelles? Selon les sources militaire iraniennes, ces photos appartiennent à des manoeuvres militaires réalisées en Iran, photos manipulées à des fins propagandistes par les techniciens de l ' image d ' État islamique. pourtant, ces mêmes sources militaires confirment la tactique que les terroristes viennent de découvrir et qui est utilisée depuis 2011 par les composantes de l ' axe de la Résistance. A Alep, c ' est via cette même tactique que les forces de la Résistance ont réussi récemment à infiltrer les rangs d ' État islamique et d ' Al Nosra et à avancer de façon fulgurante ".