En dépit d’une condamnation internationale de sa politique expansionniste, l’entité sioniste d’Israël a déclaré qu’il ne limitera jamais la construction de colonies dans l'Est d'al-Qods (Jérusalem Est). C’est Avigdor Lieberman, ministre sioniste des Affaires étrangères qui déclare, lors d’une conférence à laquelle assistait son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier, que les Israéliens refuseront « toute limitation de construction dans les zones Est de Jérusalem».Le ministre sioniste a ajouté qu’Israël n’admettra jamais que les constructions à Jérusalem - Est soient assimilées à des constructions de colonies et qu’il n’y aura aucun compromis possible: «Toute personne qui pense que Tel - Aviv est sur le point de limiter la construction dans cette zone, a tort!»L’entité sioniste va allouer 35 millions de dollars au département de l ' Organisation sioniste mondiale chargé de la colonisation, pour la construction de colonies dans les territoires palestiniens. Le chiffre est actuellement d ' environ 15 millions de dollars et des rapports indiquent que le budget 2014 pour la construction de colonies a déjà augmenté de 600%!Selon le journalNew York Timesdu 06 juillet 2010, le Trésor américain offre des crédits d’impôt aux fondations qui font des dons de soutien à la colonisation sioniste dans les territoires palestiniens occupés. Bien qu’officiellement, Obama continue d’exiger un État palestinien, la colonisation défiscalisée par le Trésor américain se poursuit. Il s’agit pour le lobby sioniste américain de gagner du temps, afin de continuer à refouler davantage la population palestinienne hors de son territoire.Plus d ' un demi million d ' Israéliens vivent dans plus de 120 colonies construites depuis l ' occupation en 1967 par Israël dans les territoires palestiniens de la Cisjordanie, y compris à Jérusalem - Est.Mais les populations de Gaza et de Cisjordanie ne se laissent pas intimider par la haine que leur voue l’USraël, poursuivant leur combat contre le sionisme.La Palestine a été spoliée par l ' entité sioniste. Elle doit revenir, dans son intégralité, aux Palestiniens, quelle que soit leur religion. Depuis 1948, l’ennemi est le sionisme, cause première des maux dont souffrent les Gazaouis et plus généralement, les peuples arabes de la région, dont l’attention des dirigeants a été détournée par de faux ennemis créés par l’USraël. Libérer les territoires occupés doit être la priorité des hommes libres et conscients de cette injustice. L’Apartheid n’a que trop duré en terre de Palestine…