La province chiite d ' Al - Ahssa, à l ' Est de l ' Arabie saoudite, a vécu un terrible Achoura: des assaillants armés et cagoulés s ' en sont pris, en pleine cérémonie de célébration de l ' Achoura, à deux lieux de culte chiites, Hosseyniyeh, situés, dans deux villages de cette province, Al - Gharah et Al - Ghareyn … un dernier bilan fait état de la mort de six Chiites, tandis que 30 autres étaient blessés. Aussitôt après cette double attaque, des centaines de policiers ont envahi les rues de ces deux villages, en décrétant le couvre feu. A la dernière nouvelle, six suspects auraient été arrêtés. La diplomatie iranienne a, très vivement, condamné cette double attaque terroriste, en exigeant l ' arrestation et la punition de ses auteurs. " Les cérémonies de l ' Achoura sont un rite sacré, qui se déroule, dans des sociétés islamiques, et même, non islamiques. Ce rite se déroule, dans le respect total de toutes les composantes de la société. Il revient à Riyad d ' assurer la sécurité de ses citoyens, d ' identifier et de punir les auteurs de cet acte abject ". Les témoins affirment: les proches des victimes se sont rassemblés autour de l ' hôpital où repose les corps. …les assaillants ont, d ' abord, tiré, à l ' intérieur des deux Hosseiniyeh, avant de retourner leurs armes et de tirer sur la foule des passants! … Les six victimes sont des adolescents "..
Mais que se passe-t-il, en Arabie saoudite? Les deux attaques, sans précédent, de ce mardi marquent un tournant, dans la situation sécuritaire du royaume.. déjà, en ébulition, dans la foulée du verdict de mort prononcé contre leur dignitaire religieux, Al-Namr, les régions chiites sauront, difficilement, oublier la "tuerie d'Al-Ahassa". Mais qui est le coupable? Les Wahhabites extrémistes, qui seraient, sans doute, à l'origine de ces double attaques ou un pouvoir des Al-e Saoud, qui alimentent, depuis trois ans, les pires formes de terrorisme, pour mettre au pas la Résistance, et qui en subit, à présent, les contre-coups?!!! Le Grand mufti saoudien vient, à propos, de demander la punition des auteurs "de ce crime, qui veulent semer la discorde, en Arabie saoudite". C'est , disent les experts, bien trop tard ...