Le mouvement takfiri met en danger l’Islam![Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah]

Le Secrétaire général du Hezbollah a souligné que «l ' influence du courant takfiriste dans de nombreuses régions nous appelle à définir la nature des dangers qui en découle». Il a mis en garde «contre la déformation la plus dangereuse que l ' Islam subit à cause des Takfiris. Ce qui se passe dans la région représente une menace pour l ' Islam, une menace dont il faudrait résoudre les causes», a souligné Seyyed Hassan Nasrallah dans un discours prononcé le 27 octobre 2014.«Le courant takfiri massacre, faisant allusion à des hadiths supposés être ceux du Prophète(s) mais qui sont en réalité, falsifiés. Le comportement des Takfiris éloigne les non - musulmans de l ' Islam. Les musulmans sont présentés comme un groupe sauvage et sanguinaire, ce qui risque d ' incruster dans la pensée des gens, une compréhension fausse et mauvaise de l ' Islam!La pensée takfirie est basée sur l ' annulation de l ' autre, sur l ' effusion de sang, sur l ' appropriation des biens privés, sur l ' esclavage des gens pour une seule raison: celle d’avoir une pensée différente…Depuis l ' an 2000, ce nouveau courant de pensée s ' est implanté dans la région arabe. Il a acquis les capacités d ' un Etat et travaille à promouvoir et à diffuser ses idées dans le monde entier. Des écoles, des universités, des maisons d’édition et les moyens de communication sont utilisés pour sa diffusion. Des centaines de milliards de dollars ont été dépensés pour répandre ce courant de pensée à travers le monde.[…]» Selon Seyyed Hassan Nasrallah, l ' Arabie saoudite est «le premier pays responsable des actes takfiris et de leur falsification de l’Islam. Le royaume a souffert et souffre aujourd ' hui de ce courant. Il doit assumer ses responsabilités. Il ne suffit pas de créer une coalition internationale pour lutter contre"l’Etat islamique". Il doit aussi fermer les écoles qui délivrent des diplômes à des militants takfiris!» Le Secrétaire général du Hezbollah a appelé «les oulémas musulmans sunnites et chiites à montrer le véritable Islam», précisant que «la lutte contre le takfirisme devait être principalement culturelle, intellectuelle et scientifique». Il a ensuite appelé à œuvrer à empêcher la propagation de ce courant et à «s’attaquer aux causes de l ' émergence de tels courants.»Seyyed Hassan Nasrallah a terminé son discours en soulignant que c’était à la Oumma, dans son ensemble, de défendre l ' Islam: «Il incombe à tout intellectuel, à tout enseignant et à tout musulman de faire entendre leur voix parce qu’ils disposent d’importants moyens de communication«Chers gens, ce que vous voyez et entendez n’est pas l’Islam, cela n’a rien à voir avec l’Islam. Ce n’est pas ce que le Coran veut, ni ce que la religion de l ' Imam Hussein, petit - fils du prophète Mohammed(p) veut!»