Le ministre des Peshmergas dans le District du Nord de l'Irak, Mustafa Sayed Kader, a déclaré que la Turquie ne permettait pas aux Peshmergas kurdes irakiens de se rendre dans la ville de Kobané, située au nord de la Syrie.
Le ministre des Peshmergas dans le District du Nord de l ' Irak, Mustafa Sayed Kader, a annoncé, lundi, que les Peshmergas du Kurdistan irakien étaient disposés à se rendre à Kobani pour prêter main forte aux combattants kurdes face à Daech mais qu’ils attendaient encore la permission d’Ankara pour traverser la frontière turque. Par ailleurs, un porte - parole des Peshmergas, Halgord Hekmat, a annoncé, vendredi dernier, que 200 Peshmergas kurdes irakiens, équipés des armes lourdes et des lance - grenades, entreraient la semaine prochaine à Kobani où ils aideraient les combattants kurdes syriens vis - à - vis des terroristes de Daech. Sous pression des Etats - Unis, la Turquie a annoncé la semaine dernière sa décision de permettre aux Peshmergas du Kurdistan irakien de se rendre en Syrie via ses frontières. Sur le terrain, les combats se poursuivaient lundi à Kobané et les terroristes de Daech ont fait exploser deux voitures piégées dans l’Ouest de la ville. Les défenseurs de la ville kurde syrienne de Kobané ont neutralisé un assaut des éléments terroristes qui visaient à assiéger la ville et à rompre son lien avec le territoire turc. Par ailleurs, les combats se poursuivent aussi dans le Sud de Kobané.