Selon IRIB, très violents combats entre les forces de l'armée syrienne et les terroristes takfiris du Front Al-Nosra, dans les environs de la cité de Hondarat, au Nord d'Alep. De violents accrochages se poursuivent, à Sifat, dans le Nord-Ouest de la prison centrale d'Alep, ainsi que dans la localité d'Al Brij, dans le Nord-Est de la ville. Les unités de l'armée syrienne, secondées par les forces volontaires de la défense nationale, ont repris le contrôle des trois cités d'Al-Hosseiniya, d'An Al-Jaran, d'Al-Vaviya, toutes situées, dans la banlieue de Damas. Mais quels sont les objectifs suivis par l'armée arabe syrienne, à Alep? Selon les experts, au rythme où vont les combats, l'armée syrienne est sur le point d'amplifier ses combats, sur l'axe Nord-Est de la ville. 1- elle cherche, d'abord, à séparer la ville de sa banlieue Nord, limitrophe de la Turquie, par où est transité le gros des armements et des munitions, pour les terroristes. C'est, toujours, dans la banlieuie Nord, que se trouve le QG des milices terroristes, comme le Front islamique, Daesh, Al-Nosra et l'ASL 2- rompre la voie d'approvisionnement et d'armement des terroristes, déployés dans certaines localuités d'Alep, reliant la ville à ses quartioers du Nord, et couper, de la sorte, l'accès des terroristes aux frontières syro-turques 3- briser le siège de deux villes chiite,s Nobol et Al-Zahra, qui sont assiégées, depuis deux ans, par les terroristes de l'ASL, d'Al-Nosra et de Daesh. Ces terroristes tirent des dizaines de missiles, par jour, contre ces deux cités. Ces deux cités comptent, par ailleurs, quelque 17.000 combattants, prêts aux combat,s qui pourront, en cas de la fin du siège, rejoindre, aussitôt, l'armée nationale. c'est dans le sens de ces trois objectifs que les villages de Honarat et de Bachkoï se sont embrasés et que de très violents accrochages s'y déroulent avec, en toile de fond, la mort de dizaines de terroristes, dont des chefs de, guerre comme Ahmad Khaled, commandant en chef de la brigade Ansar al-Sunna.