Des rapports officiels du ministère de l’Intérieur israélien révèlent que des centaines d’Israéliens se sont reconvertis à l’Islam ces dernières années. Selon le autorités israéliennes du culte, soixante-trois juifs ont quitté le judaïsme depuis le début de l’année 2014 en Israël. Les juifs candidats a une reconversion (à l’islam ou au christianisme) doivent impérativement s’adresser à un tribunal afin de déposer officiellement une demande auprès du juge. Ce dernier se charge ensuite de présenter le dossier au ministère de la Justice qui acceptera ou non la demande. Le journal israélien Haaretz qui rapporte ces chiffres ajoute que ces conversion à l’islam sont très mal vus à l’intérieur de l’état sioniste. Ces conversions sont qualifiés d’ « inadmissibles  » par les officiels israéliens qui s’efforcent d’inverser la balance démographique en Israël, en faveur des Juifs. Ces chiffres ne reflètent pourtant pas la réalité puisque de nombreux israéliens préfèrent éviter toutes les étapes du circuit officiel et la bureaucratie qui va avec. Des centaines de juifs deviennent musulmans sans vraiment le déclarer auprès des autorités. Le phénomène est tel qu’une association qui se charge de « combattre ce phénomène » a vu le jour.