Le joueur des Chiefs de Kansas City Husain Abdullah a été pénalisé lors d’un match de football américain pour s’être prosterné au sol après un touchdown. Cette sanction contre ce joueur musulman, connu pour avoir préféré mettre en parenthèse la saison 2012 pour effectuer son hajj à la Mecque avec son frère Hamza, lui aussi professionnel de football, a suscité un véritable tollé aux États-Unis.
Mais cette sanction a rapidement suscité de vives critiques dans les médias. De nombreux magazines sportifs ont jugé que cette pénalité n’avait pas lieu d’être.
« Ce qu’Husain Abdullah a fait n’était pas un geste anti - fairplay. Il s’agissait juste d’un moment personnel entre lui et la force divine auquel il croit», peut - on ainsi lire sur le site SB Nation.
Pour le « New York Times», ce cas démontre également que la NFL n’agit pas de la même manière selon les croyances des joueurs:
« Les joueurs ont l’habitude de remercier Dieu après les touchdowns. De manière évidente, Tim Tebow, l’ancien quaterback des Broncos de Denver, posait un genou à terre après avoir marqué», a ainsi expliqué le journaliste Ken Belson en faisant référence à un joueur chrétien, qui s’est fait connaître dans le monde entier pour ses prières en plein match.
Face à ces critiques, les responsables du football américain n’ont pas tardé à faire leur mea-culpa. Le joueur ne va pas écoper d’une amende pour ce geste. « Husain Abdullah n’aurait pas dû être pénalisé pour un comportement non fairplay après son touchdown », a déclaré le porte-parole de la NFL Michael Signora dans un email adressé au journal « USA Today ».