Après l’occupation, par les éléments de Daesh(Etat islamique), des villages des régions à population kurde du Nord de la Syrie, la vie de 500.000 civils habitants de cette région a été mise en danger.

Au moins, 70.000 d’entre eux, se sont enfuis vers les frontières turques. L’attaque des terroristes contre la zone kurde de la Syrie s’est intensifiée, après qu’un haut responsable militaire américain eut indiqué que les opposants syriens ont besoin de l’aide des Kurdes syriens, pour pouvoir venir à bout de Daesh. Selon les dépêches, en provenance de Kobani,(en arabe: Aïn al - Arab), la région s’est transformée en une zone de guerre, des dizaines de villages ayant été désertés par leurs habitants. Le commandant - adjoint des forces kurdes, à Kobani, Ocalan Iso, affirme qu’après la prise de ces villages, par Daesh, les communications avec un grand nombre d’habitants de cette région ont été coupées. On sait, pourtant, que les terroristes ont commis d’innombrables crimes, notamment, à l’encontre des femmes. Un des habitants d’une région, près de Kobani, a dit à Reuters, que des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sont arrivés derrière les frontières turques, à 10 km de Kobani, attendant, toujours, l’autorisation d’entrer en territoire turc. Le haut - Commissariat des réfugiés de l’ONU a publié un communiqué, en affirmant l’évasion d’au moins, 70.000 kurdes syriens, vers les frontières turques. L’instance a, donc, annoncé sa décision d’augmenter ses aides au gouvernement turc, pour qu’il vienne au secours des civils syriens, qui ont abandonné, durant ces 24 dernières heures, leurs villes et villages, se ruant vers la Turquie. Dans la foulée, l’adjoint du Premier ministre turc a annoncé l’ouverture des frontières avec la Syrie. Des milliers de Kurdes syriens sont entrés, en Turquie, selon ce dernier. A noter que la Turquie soutenait, depuis 2011, les groupes terroristes et armés, en Syrie, gardant ouvertes ses frontières, uniquement, pour le passage des éléments de Daesh, en Syrie. De son côté, le président du Kurdistan irakien a demandé à la Communauté internationale d’œuvrer, pour protéger Kobani, face à une attaque imminente des terroristes de Daesh. Il est vrai qu’avec la coalition soi - disant anti - Daesh, en Irak, et en Syrie, les Etats - Unis n’ont rien fait d’autre que de provoquer les terroristes contre les Kurdes, préparant, encore une fois, le terrain au massacre et à la mise en errance de milliers de civils innocents!