L’Iran continue de prêter main forte à la Syrie et à l’Irak, dans la lutte antiterroriste, a déclaré le vice - ministre iranien des Affaires étrangères.

Lors d ' u entretien tenu entre le vice - ministre iranien des Affaires étrangères chargé des pays arabes et africains, Hossein Amir Abdollahian, et la présidente de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées à l ' Assemblée Nationale française, Patricia Adam, les deux côtés ont discuté des évolutions du Moyen - Orient, du nord d ' Afrique, de l ' Irak, de la Syrie et du Liban et ont précisé sur la lutte contre le groupe terroriste d ' Etat Islamique(EI) et le terrorisme.

Hossein Amir - Abdollahian a fait part de la poursuite des aides iraniennes à la Syrie et à l’Irak, dans la lutte anti - terroriste, précisant que l’Iran avait été le premier pays à aider l’Irak à combattre les terroristes. " Ce qui nous importe est une lutte réelle contre le terrorisme, dans la région, et dans le monde entier. On poursuivra notre assistance à la Syrie et à l’Irak, dans leur lutte contre les terroristes, et nous ne nous intéressons pas à prendre part aux conférences organisées par les pays qui prétendent lutter contre le terrorisme ", a réaffirmé Hossein Amir - Abdollahian.

La présidente de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées à l ' Assemblée Nationale française, Patricia Adam, a, pour sa part, souligné le rôle important d ' Iran dans la paix et la stabilité de la région et a insisté sur l ' importance pour la France te l ' Europe de dialoguer avec Téhéran sur les questions récentes du Moyen - Orient. " Je rejette toute ingérence en d ' hors de la cadre des Nations Unies dans la lutte contre le terrorisme. "

" La République islamique d ' Iran croit que la meilleure solution pour lutter contre l ' EI et le terrorisme dans la région est de prêter main forte aux gouvernements irakien et syrien qui combattent réellement contre ces terroristes ", a - t - il ajouté.