L'armée ukrainienne s'est retirée de l'aéroport du bastion indépendantiste de Lougansk, affirmant être attaquée par des troupes russes. Moscou, qui nie toujours toute présence sur le sol ukrainien, a exigé qu'un cessez-le-feu immédiat et sans conditions soit discuté par le groupe de contact à Minsk. Le retrait de Lougansk s'ajoute à une série de revers pour l'armée ukrainienne. Celle-ci semble avoir abandonné sans vraiment combattre une vaste zone du sud-est de la région de Donetsk, entre le fief rebelle de Donetsk, la frontière russe à l'est et le port stratégique de Marioupol au sud, sur les bords de la mer d'Azov.