Désemparé de la conclusion de la trêve d’un mois entre Israël et le Hamas, à la suite de la troisième guerre de Gaza, le Premier ministre, Benyamin Netanyahou cherche alors à justifier l’échec de l’armée israélienne et l’acceptation du cessez - le - feu sans avoir obtenu un quelconque acquis! La raison qu’il a avancée, à l’antenne de la télévision israélienne, est toutefois surprenante voire surréaliste: «Nous avons combattu 50 jours et nous aurions pu combattre 500 jours, mais nous sommes dans une situation où nous avons l’Etat islamique aux portes de la Jordanie, Al - Qaïda dans le Golan et le Hezbollah à la frontière avec le Liban. Nous avons donc décidé de nous limiter à notre objectif: ramener le calme aux citoyens d’Israël.» C’est ainsi que Netanyahu a justifié sa décision de signer la trêve avec le Hamas, sur le plateau de la télévision publique israélienne, samedi soir. Mais est - ce qu’il y a une grande différence entre l’action du régime sioniste et celle des groupes terroristes takfiristes tels que Daesh?! Israël est lui - même, la manifestation concrète du terrorisme d’Etat, une machine de guerre et de massacre qui tue, sans cesse, les Palestiniens à Gaza, en Cisjordanie mais aussi dans les pays voisins. Pas moins de 2.137 de martyrs, plus de 111.000 blessés et la destruction des milliers de maisons d’habitations et des infrastructures à Gaza, voilà le bilan des récents crimes d’Israël dans la troisième guerre à Gaza, sans oublier l’usage par les sionistes de toute sorte d’armes prohibées telles que des bombes à phosphore et des bombes à clous. La question qui se pose est donc à savoir ce qu’il a entrepris ce régime infanticide vis - à - vis de Daesh qui justifie alors l’hostilité entre ces deux derniers? On se rappelle encore du jour où Daesh a brûlé le drapeau de la Palestine montrant son animosité envers les Palestiniens d’autant plus que ce groupe terroriste n’a même pas bougé le petit doigt face au régime sioniste. L’Etat islamique, dit Daesh, s’est confronté, par contre, au Front de la Résistance antisioniste, constitué de la Syrie et du Hezbollah libanais. Il va de soi qu’un tel groupe terroriste est en toute conformité à Israël et qu’il n’entrera jamais en guerre contre lui. N’oublions pas en outre qu’un grand nombre de blessés de ces mêmes terroristes takfiristes de Daesh, les soi - disant ennemis d’Israël, sont soignés dans les hôpitaux du régime sioniste! Les autorités de l’entité sioniste savent bien que les takfiris agissent dans le sens de leurs propres intérêts. L’allégation de Netanyahu est donc un autre mensonge de sa part, un des plus énormes!