Les autorités américaines disent que Washington est en train de mobiliser ses alliés pour soutenir une action militaire en Syrie et développer les raids aériens en Irak.
D’après les autorités américaines, le président Barack Obama a décidé d’intensifier les attaques contre les positions des terroristes de l’Etat islamique(Daesh) en Irak et en Syrie. Selon ces sources, le président Barack Obama prendra bientôt sa décision pour autoriser les raids aériens contre Daesh pour soutenir la population du village d’Amerli et envoyer des aides humanitaires pour eux. Les 12.000 habitants du village d’Amerli son encerclés depuis deux mois par les terroristes de Daesh. Obama a annoncé hier, lors d’un discours, que l’éradication du groupe terroriste de Daesh n’est pas facile et qu’une telle opération prendra beaucoup de temps. Tandis que le président américain est en train d’étudier le plan de l’intensification des opérations en Irak et en Syrie, la Maison Blanche a commencé les consultations avec les alliés des Etats - Unis, surtout les voisins de la Syrie pour obtenir leur coopération dans le domaine du renforcement de la position des opposants « modérés» au gouvernement du président Bachar al - Assad. D’après certaines sources, les Etats - Unis ont demandé surtout le soutien des pays comme l’Australie, la Grande - Bretagne, la Jordanie, l’Arabie saoudite, la Turquie, le Qatar et les Emirats arabes unis. D’après ces sources qui ont requis l’anonymat, l’Australie et la Grande - Bretagne se sont dit favorable à la demande des Etats - Unis. D’après le quotidien The New York Times, il est difficile de créer une coordination viable parmi ces pays: la Turquie est dans une phase de transition politique interne, et les pays arabes du sud du golfe Persique son divisés. Entre - temps, l’Arabie saoudite est le principal soutien financier et logistique des opposants syriens.