" Bordure protectrice "(ou protected edge): telle est la nouvelle agression militaire lancée par l ' entité sioniste contre Gaza. Objectif annoncé: Stopper les tirs de roquettes palestiniennes visant les colonies de l’occupation israélienne.
Or, " Israël " est désormais sous le feu des missiles de la résistance palestinienne. Selon le porte - parole de l ' occupation, la dernière pluie de roquettes tirées depuis la bande de Gaza a atteint des distances jamais vues auparavant.Jérusalem, Tel - Aviv et Haïfa visés pour la première foisLes brigades d’AlQuds, branche armé du Jihad islamique, ont revendiqué pour la première fois un tir de missile Fajr 5(fabrication iranienne) contre la région Gush Dan à Tel Aviv. Le Hamas a pour sa part revendiqué pour la première fois des tirs de roquettes contre Jérusalem, Tel - Aviv et Haïfa. " Pour la première fois, les Brigades Qassam ont frappé Haïfa avec une roquette R160, Jérusalem occupée avec quatre roquettes M75 et Tel - Aviv avec quatre roquettes M75 ", ont affirmé les brigades dans un communiqué. Le porte - parole des Brigades al - Qassam a appelé les Israéliens à " s’attendre à des surprises supplémentaires(…) nous continuerons à défendre notre peuple ".Bilan de l ' agression contre GazaL ' armée de l ' air de l ' occupation israélienne avait mené ce mardi des dizaines de raids aériens contre Gaza. Entre - temps, les missiles de la résistance palestinienne continuent de pleuvoir sur les colonies israéliennes. 130 roquettes, obus et Grad, se sont abattus sur l’entité sioniste depuis le début de cette agression. L ' agression a fait au moins 15 martyrs dont des adolescents et plus de 80 blessés, dont sept enfants et deux femmes depuis lundi soir.Massacre à Khan Younes: des boucliers humains visésToujours à Gaza, des dizaines de civils ont en vain formé des boucliers humains en se rassemblant sur les toits des maisons pour empêcher l’occupation de bombarder les bâtiments résidentiels. 7 Palestiniens, dont deux adolescents, sont tombés en martyre et plus de 25 autres blessés dont des des enfants suite au bombardement d ' une maisonde la famille AlKawareà Khan Younes.Pour le Hamas, " tous les Israéliens " sont des ciblesEn réaction, le Hamas a déclaré mardi que " tous les Israéliens " étaient devenus des cibles après l’agression israélienne contre Gaza et notamment le raid ayant visé une maison à Khan Younès. " Le massacre(…) d ' enfants à Khan Younès est un crime de guerre horrible, et tous les Israéliens sont devenus désormais des cibles légitimes pour la résistance ", a déclaré le porte - parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, dans un communiqué. Des témoins ont indiqué qu ' un drone avait lancé une fusée éclairante en signe d ' avertissement. Pour tenter de dissuader l ' aviation de viser la maison, des proches et des voisins se sont alors rassemblés dans le bâtiment, mais peu après, un avion F - 16 a tiré un missile qui l ' a démoli. Huit maisons ont déjà été détruites depuis le début de cette agression. Un nouveau raid aérien également visé un homme et son enfant, un adolescent de 19 ans, à bord d ' une moto à Chejaïya, dans l ' est de la ville de Gaza. Auparavant, quatre personnes sont tombés en martyre dans un raid aérien sioniste qui a visé une voiture civile dans un quartier du centre de la ville de Gaza, selon le porte - parole du service des urgences, Achraf al - Qoudra. L’un des martyrs a été identifié comme étant Mohammed Shaaban, 32 ans, un responsable des brigades Ezzedine al - Qassam, la branche armée du Hamas.Edifice renforcéS ' agissant de la riposte palestinienne, plus de 130 roquettes palestiniennes ont explosé dans les colonies israéliennes depuis minuit, selon une source israélienne. Les Brigades Al - Quds, la branche militaire du Jihad islamique a pour sa part annoncé le début de l ' opération alBonyane alMarsouss(édifice renforcé), une riposte contre l ' agression israélienne visant la bande de Gaza. Dans un communiqué, elles ont confirmé avoir tiré 60 missiles contre les colonies israéliennes. Les sirènes ont retenti dans plusieurs colonies du sud de l ' entité sioniste notamment Ashdod et Ashkelon, des dégâts ont été rapportés.Ouverture des abris publics à Tel AvivPour sa part, l’armée d’occupation a ordonné à la mairie de Tel Aviv de vérifier et d ' ouvrir ses abris anti - missiles publics. Le Hamas procèdera à des tirs de roquettes contre la région de Gush Dan, les agglomérations entourant Tel - Aviv, selon les médias israéliens. Le Hamas lancera des roquettes d ' une portée dépassant les 80 Km, c ' est à dire dépassant la ville de Tel Aviv, a prévu une source sécuritaire israélienne.Des aéroports fermésLes forces d ' occupation ont également ordonné la fermeture de l ' aéroport d ' Eilat pour des raisons sécuritaires. Les mesures de sécurité ont aussi été renforcées à l ' aéroport de Ben Gurion à Tel Aviv. Les vols commerciaux à destination et en partance d ' " Israël " pourraient être perturbés par l ' opération en cours contre Gaza, a indiqué l’aviation israélienne. Les écoles, les camps de vacances situés dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza ont été fermées mardi. Les habitants ont été appelés à éviter tout rassemblement, a indiqué le porte - parole d ' occupation.Rappel de 40.000 réservistes israéliensEntre - temps, les médias israéliens ont rapporté mardi que l’armée d’occupation a autorisé le rappel de 40.000 réservistes en prévision d ' une possible offensive terrestre contre la bande de Gaza. Cette décision a été prise par le cabinet israélien quelques heures après le lancement de l’agression israélienne.L ' opération n ' a pas de limite de tempsPlus de 130 cibles ont été visés par les raids israéliens contre Gaza, selon un porte - parole de l ' occupation israélienne. " L ' objectif de l ' opération est de frapper le Hamas et de réduire le nombre de roquettes tirées vers Israël ", a - t - il ajouté. Il a également confirmé que de renforts ont été déployés près de la bande de Gaza " afin d ' être prêt à lancer une attaque terrestre en cas de besoin "." D ' autres renforts vont être graduellement mobilisés dans les prochains jours. Les attaques aériennes que nous avons menées ne constituent qu ' une étape. L ' opération n ' a pas de limite de temps ", a - t - il poursuivi. Selon lui, le Hamas dispose de quelque 100.000 roquettes dont certaines peuvent atteindre Tel Aviv.L ' entité sioniste a franchi une ligne rougeDe son côté, le Hamas a affirmé que l ' entité sioniste a franchi une ligne rouge en attaquant des maisons. Si cette politique ne cesse pas, nous répliqueront en élargissant le cercle de nos cibles au point de surprendre l ' ennemi ", ont prévenu les brigades dans un communiqué. L ' ex - chef du gouvernement du Hamas Ismaïl Haniyeh a dans un communiqué appelé " à l ' unité palestinienne sur le front politique et sur le terrain ainsi qu ' à une intense coordination et coopération entre tous les membres de notre peuple pour faire face à cette étape critique ". La confrontation entre le Hamas et l ' occupation israélienne s ' est intensifiée après la mort de huit combattants palestiniens dans la nuit de dimanche à lundi. Un neuvième est dans un état critique.Les factions de la résistance palestinienne se mobilisent.De son côté, le porte - parole du mouvement Hamas, Fawzi Barhoum a affirmé qu ' " il n ' y aura pas de trêve avec l ' occupation tant que le bain de sang palestinien est versé " et appelle l ' occupation israélienne " à se préparer pour une étape importante. " Interrogé par la chaine satellitaire alMayadeen, Barhoum a souligné qu ' " il n ' y a pas lieu pour parler de calme avec Israël cela n ' a aucun de sens tant que le sang palestinien est versé. " Et de poursuivre: " seules les capacités et les missiles du Hamas détermineront la facture des affrontements avec Israël ", ajoutant que le " Hamas a été forcé de s ' engager dans cette bataille " et " nos options ouvertes ". Le porte - parole du mouvement Hamas a précisé que " le prix de l ' agression de l ' occupation sera couteux ". Commentant les appels au calme exprimés par le président de l ' Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Barhoum a déclaré que " celui veut faire une trêve avec l ' entité sioniste doit rapporter la vie à l ' enfant Mohammed Abu Khudair. " Il a ajouté: «Celui qui veut devenir un chef, doit se tenir aux côtés de la Palestine et être proche de la cause palestinienne. "Pour sa part, un porte - parole de la brigade al Qassam, Abu Ubaida a déclaré que " la résistance dans la bande de Gaza vengera les martyrs de la Palestine, depuis Jaffa en passant par Jérusalem, Hébron, Bureij et Rafah. " Les Brigades de la Résistance Nationale a souligné que " la confrontation avec l ' occupation ne s ' arrêtera pas jusqu ' à ce que la levée du siège et la fin de l ' agression sur Gaza et la Cisjordanie.Rappel des faits: le massacre de l ' entité sionisteNeuf Palestiniens ont été assassinés tôt lundi par des frappes aériennes israéliennes sur l’enclave assiégée. En effet, selon le porte - parole du Hamas Sami Abu Zuhri " six combattants du Hamas ont été assassinés par des frappes aériennes israéliennes sur un tunnel à Rafah ". Les victimes ont été enterrées sous les décombres et n’ont été retrouvé que le lundi matin. Les médias israéliens ont prétendu que les combattants de la résistance palestinienne ont été tués dans l’effondrement d’un tunnel, et non pas comme un résultat d’une frappe aérienne israélienne. Un autre militant affilié aux Brigades al - Qassam a succombé à ses blessures dans un raid aérien israélien qui a visé un site de formation militaire à l’est de Rafah, a déclaré le Hamas. «L’assassinat par l’ennemi d’un certain nombre de combattants affiliés aux Brigades al - Qassam est une escalade dangereuse pour lequel l’ennemi aura un prix à payer», avait déclaré Abou Zouhri. Un enfant, deux adolescentes et deux hommes ont été blessés par un raid aérien israélien sur Beit Hanoun, a fait savoir un responsable médical palestinien. Des bombardements avaient également eut lieu contre Khan Younis et dans la ville de Gaza, sans que l’on signale de blessés. Plus tôt, deux militants palestiniens ont été assassinés dans un raid aérien israélien sur le camp de réfugiés d’al - Bureij dans le centre de la bande de Gaza.