Selon Russia Today, les hackers de Anonymous s ' en sont pris à nouveau aux sites israéliens et les ont hackés.
il s ' agit des sites d ' une première importance qui passent sous le coup de Anonymous: le site des forces de l ' ordre israélien, le site de la banque centrale d ' Israël et même le site du premier ministre qui sont tous de la sorte hors service. la plus part de ces sites ne fonctionnent toujours pas. Anonymous a affirmé vouloir venger l ' offensive " barbare " d ' Israël contre Gaza, " offensive qui a coûté la vie à des milliers de palestiniens innocents ".