Les circonstances exactes de la mort de Michael Brown, qui était âgé de 18 ans, n'ont pas encore été établies, et le FBI a ouvert une enquête. A l'annonce de sa mort, des membres de la communauté noire de cette ville de 23 000 habitants de la banlieue de Saint Louis s'était rassemblés pour dénoncer le racisme présumé de la police.

Des manifestations similaires ont à nouveau dégénéré lundi en dépit d ' appels au calme lancés par la famille de l ' adolescent. D ' après le chef de la police de Ferguson, Tom Jackson, des coups de feu ont été tirés lundi soir alors que la police tentait de disperser la foule à l ' aide de gaz lacrymogènes.

«NOUS NE FAISIONS DE MAL À PERSONNE»En deux nuits d ' émeute, quantité de vitrines et de voitures ont été endommagées. Trente - deux personnes ont été arrêtées et deux policiers blessés. Des renforts de police sont arrivés de localités voisines.

De nouveaux témoignages ont émergé, en particulier celui d ' un ami de Michael Brown, Dorian Johnson. L ' homme de 22 ans a raconté à la télévision locale KMOV - TV que M. Brown et lui rentraient chez eux quand un policier leur a demandé de marcher sur le trottoir puis, devant leur refus, a commencé à tirer.

Effrayés, les deux jeunes hommes se seraient alors enfuis.«[L ' officier] a tiré à nouveau,a expliqué M. Johnson,alors mon ami s ' est tourné, a levé les mains en l ' air, et a commencé à se baisser. Mais le policier s ' est approché et a tiré plusieurs coups.»«Nous ne faisions de mal à personne. Nous n ' étions pasarmés du tout», a poursuivi Dorian Johnson.

BROWN «A ÉTÉ EXÉCUTÉ EN PLEIN JOUR»

La famille de l ' adolescent est représentée par Benjamin Crump, l ' avocat qui a assisté la famille de Trayvon Martin, un adolescent noir tué en 2012 par un vigile en Floride. Sa mort puis l ' acquittement du tireur, George Zimmerman, dont les jurés avaient considéré qu ' il avait agi en légitime défense alors que Trayvon Martin n ' était pas armé, avaient provoqué des manifestations de colère dans tout le pays.

«Au lieu de préparer son futur[Michael Brown devait entrer à l ' université lundi], nous organisons ses funérailles»,a déploré Benjamin Crup, pour qui l ' adolescent«a été exécuté en plein jour».

Selon la police, qui n ' a pas voulu indiquer de quelle couleur était l ' agent qui a fait feu, l ' officier n ' a tiré qu ' une fois, quand Michael Brown a tenté de s ' emparer de son arme.

D ' après Terry Jones, professeur de science politique à l ' université du Missouri, Saint Louis et sa banlieue peinent à se défaire d '« une longue histoire d ' injustice raciale».« Comme le montre la mort de Michael Brown, il y a souvent des revers.»