Selon les médias israéliens, cités par le journal " Al - Akhbar ", depuis le début de l ' offensive sioniste, les Israéliens ne cessent de comparer leur action à la guerre qu ' ils ont menée, en 2006, contre le Hezbollah. Mais il existe, de l ' aveu de tous les analystes, une certaine paranoia, qui se dégage, désormais, des commentaires, et qui se focalise sur les tunnels souterrains. Les pressions sont multiples, désormais, de la part des colons du Nord d ' Israël, qui, obnibulés par les tunnels " creusés par le Hezbollah " demandent l ' ouverture d ' une enquête. Les pressions sont si intenses que Yaïr Golan, le commandant du front Nord, a réuni les directeurs des colonies, pour s ' entretenir avec eux. Lundi, une pétition signée par plus de 3.000 Israéliens, appelait à l ' ouverture de cette enquête. Les colons auraient dit: " Le soir, on entend les Libananais creuser des tunnels et les bruits ne nous laissent pas dormir ". Au cours d ' une réunion, Golan a informé les colons des menaces que fait encourir le Hezbollah contre Israël, des dangers liés aux tunnels. Israël ignore tout des tunnels du Hezbollah qui pourraient s ' avérer, infiniment, plus complexes que ceux du Hamas. Mais le premier danger ne vient pas des tunnels, mais des missiles du Hezbollah. La radio sioniste affirme: " Les tunnels du Hezbollah débuteraient du Sud du Liban et du fleuve Littanie. " Comparés à ceux du Hezbollah, les tunnels du Hamas sont un jeu d ' enfant. Le Hezbollah a une expérience de 20 ans, en matière du creusement des tunnels, et c ' est lui qui a appris cette tactique au Hamas. Ce qu ' Israël ignore, c ' est l ' existence de tunnels souterrains, au - dessous des frontières. Le Hezbollah a démontré, en 2006, sa capacité à trouver une solution. Il sait, toujours, faire avancer ses ouvrages et au niveau des frontières, il le fera sans nul doute. Les tunnels du Hezb sont équipés de rampes de lancement, de cellules d ' opération, des équipements nécessaires, pour un séjour très long, de climatisations, d ' électricité, de système de télécommunication, voir d ' équipements de soin ".