Dans un article publié, aujourd’hui, dans le Canard enchaîné, on apprend que la position de la France sur l’agression israélienne a été imposée à Hollande par Netanyahou.

Voici l’extrait de l’article du Canard intitulé:Hollande « voulait rectifier le tir» pour Gaza

" L’Elysée et le Quai d’Orsay utilisent depuis deux semaines une, série de formules maniérées –des éléments de langage - concoctés en partie par la cellule diplomatique présidentielle pour tenter de définir la position de la France face aux bombardements israéliens. « Il s’agissait de rectifier le tir» admet un conseiller de François Hollande, qui reconnaît des maladresses et les contradictions publiées le 9 juillet, à quelques heures d’intervalle.

La première celle du porte - parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, critiquait l’agressivité du Hamas et les représailles israéliennes.Une réaction équilibrée et donc intolérable pour le Premir ministre Netanyahou, lequel furieux, téléphone alors à l’Elysée et obtient que la France change de ton à son égard. Aussitôt François Hollande fait savoir par "un communiqué qu’il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population. "