Moscou et La Havane ont donné leur " accord de principe " pour rouvrir la base de Lourdes, à Cuba, utilisée pendant la Guerre froide pour espionner les Etats - Unis et dont l ' activité était gelée depuis 2001. La Russie va rouvrir une station d ' écoutes basée à Cuba et utilisée pendant la Guerre froide pour espionner les Etats - Unis, a annoncé mercredi le quotidien russe Kommersant, quelques jours après la visite du président Vladimir Poutine sur l ' île. Moscou et La Havane ont donné leur " accord de principe " pour rouvrir la base de Lourdes, dont l ' activité était gelée depuis 2001, ont indiqué plusieurs sources au sein du gouvernement russe, citées par Kommersant. " Les accords ont été finalisés lors de la visite du président Vladimir Poutine à La Havane vendredi ", selon le quotidien. Située à une vingtaine de kilomètres au sud de La Havane et à 250 kilomètres des côtes américaines, la base avait été fermée en 2001 par la Russie, en accord avec sa nouvelle politique de rapprochement des Etats - Unis, après les attentats du 11 - Septembre. Cette annonce intervient alors que la Russie manifeste à nouveau ces dernières années son intérêt pour l ' Amérique latine et Cuba, et alors que la crise ukrainienne a provoqué la pire crise entre Russes et Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide. " Tout ce que je peux dire, c ' est: enfin! ", a lancé une des sources à Kommersant, confirmant la réouverture de la base. " Lourdes a donné à l ' Union soviétique des yeux dans toute l ' hémisphère occidentale(…) Pour la Russie, elle sera aussi précieuse qu ' elle l ' était pour l ' URSS ", a estimé Viatcheslav Troubnikov, ancien dirigeant des Services de renseignement extérieurs russes, cité par Kommersant. Construite en 1964, deux ans après la crise des missiles à Cuba qui avait opposé les Etats - Unis à l ' URSS, la base permet d ' écouter les signaux radios des sous - marins et des navires ainsi que les communications satellitaires.