Les Moujahidines du peuple(opposition armée iranienne financée par Washington) ont tenu un très grand meeting à Villepinte, en région parisienne, le 27 juin 2014. Plus de 80 000 personnes participaient à cet événement.
Si le meeting visait d’abord à soutenir la base militaire des Moujahidines en Irak, le camp Asharaf, et leur combat contre l’Iran, la présidente Maryam Rajavi a profité de son discours pour violemment condamner le Premier ministre irakien Nouri al - Maliki et se réjouir de la progression de l’Émirat islamique en Irak et au Levant(ÉIIL). La politique française est aujourd’hui profondément schizophrénique: d’un côté la France(comme les États - Unis) dénonce officiellement la déstabilisation d’un État par une organisation terroriste, tandis que d’un autre côté, l’Élysée participe aux côtés des États - Unis à la guerre secrète au Proche - Orient et envoie des officiers de la Légion étrangère encadrer l’ÉIIL en Syrie et en Irak. Plus de 600 personnalités politiques des pays membres de l’Otan participaient à ce meeting. Parmi celles - ci
  • l’ancien chef d’état - major interarmes des États - Unis, le général Hugh Shelton;
  • l’ancien commandant de l’opérationIraqi Freedom, le général William Casey;
  • l’ancien président de la Chambre des représentants, Newt Gingrich;
  • le sénateur Joseph Lieberman(son ami le sénateur John McCain n’avait pu faire le déplacement, mais s’est exprimé par vidéo);
  • l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani;
  • l’ancien Premier ministre socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero;
  • l’ancienne ministre française de la Défense, Michèle Alliot - Marie;
  • l’ancien ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner;
  • la vice - présidente du Parti radical valoisien Rama Yade.
Des membres des Moujahidines du peuple se battent en Syrie et en Irak aux côtés de l’ÉIIL depuis trois mois. Maryam Rajavi a rencontré le président de la Coalition nationale syrienne à Paris, le 23 mai 2014.