Longtemps accrochés, les Bleus se sont qualifiés pour les quarts de finale du Mondial en s'imposant contre le Nigeria en huitièmes (2-0), lundi 30 juin, à Brasilia, grâce à des buts de Pogba (79e minute) et Yobo (90e + 2) contre son camp. L'équipe de France recontrera au prochain tour l'Allemagne, vainqueur de l'Algérie après prolongations (2-1). Après les fiascos de 2002 et 2010, où la France avait plié bagage dès les phases de poule, les Bleus de Didier Deschamps ont d'ores et déjà rempli leur objectif :accéder aux quarts de finale. Acquise dans la douleur, cette qualification fut plus plus ardue à obtenir qu'au tour précédent, la France ayant fini en tête du groupe E grâce à deux larges succès sur le Honduras (3-0) et la Suisse (5-2), puis un nul contre l'Equateur (0-0). «On ne s ' attendait pas à un match facile, on a subi par moments et on prouve que même si on a moins le ballon, on peut rester organisés», savourait Yohan Cabaye, au micro de beIN Sports, à l ' issue de ce huitième face au Nigeria. Le milieu du Paris - Saint - Germain s ' apprête donc à disputer un nouveau quart de finale sous le maillot des Bleus, après celui perdu contre l ' Espagne à l ' Euro 2012(2-0). Pour leur premier rendez - vous du Mondial à 13 heures(heure locale), sous la chaleur de Brasilia et à 1 172 mètres d ' altitude, les Bleus ont vécu une entame difficile contre les champions d ' Afrique en titre. Mais ils le doivent surtout à la prestation d ' une équipe du Nigeria joueuse et combative qui leur aura causé bien des désagréments, surtout en première période.«On ne s ' attendait pas à un match facile, on a subi par moments et on prouve que même si on a moins le ballon, on peut rester organisés», savourait Yohan Cabaye, au micro de beIN Sports, à l'issue de ce huitième face au Nigeria. Le milieu du Paris-Saint-Germain s'apprête donc à disputer un nouveau quart de finale sous le maillot des Bleus, après celui perdu contre l'Espagne à l'Euro 2012(2-0). Pour leur premier rendez-vous du Mondial à 13 heures (heure locale), sous la chaleur de Brasilia et à 1 172 mètres d'altitude, les Bleus ont vécu une entame difficile contre les champions d'Afrique en titre. Mais ils le doivent surtout à la prestation d'une équipe du Nigeria joueuse et combative qui leur aura causé bien des désagréments, surtout en première période.