Sous prétexte d’aider le gouvernement irakien dans la lutte contre le groupe terroriste Daesh, le président américain, Barack Obama, a annoncé mercredi que les drones US pourraient entrer en action et survoler l’espace aérien d’Irak ; ce qui viserait à ouvrir un autre front pour les bombardements US dans la région. Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney a annoncé que Barack Obama n’entend pas entrer directement dans la guerre contre Daesh mais qu’il profitera certainement des autres options dont l’usage des drones.