Le site proche du renseignement de l ' armée israélienne fait publier un article où il aborde " de possibles coopérations militaire entre les Etats Unis et l ' Iran en Irak, ce qui aboutirait à une recrudescence des tensions entre le Hamas et Israël ". " Selon certains rapports, Téhéran et Washington ont déjà commencé une première phase de leur coopération militaire en Irak. Dans le même temps Tel Aviv a déclaré la guerre contre le Hamas, l ' allié de l ' Iran. le motif principal: l ' enlèvement de trois adolescents israéliens le 12 juin dans la région de Hébron. Tel - Aviv a pointé de doigt le Hamas et accuse les autorités du Hamas d ' être à l ' origine de ce kidnapping et responsables de la vie de ces trois jeunes colons. en représailles, Israël a d ' ailleurs arrêté plus de 80 palestiniens non loin de Hébron, tous des activistes pro Hamas ". Après cette introduction, Debka poursuit: " les pourparlers entre Téhéran et Washington au sujet de l ' Irak a éclaté au grand jour lundi quand Kerry a fait part aux journalistes de la disponibilité des Etats Unis d ' entrer dans n’importe quelle discussion constructive dans l ' état actuel des choses en Irak. il vaut mieux permettre aux iraniens de faire leurs propositions et ensuite on va en discuter. je n ' écarte aucune proposition qui aboutisse d ' une façon ou d ' une autre à plus de stabilité. Donc, aux dires de Kerry qui cite Obama, les Etats Unis envisagent sur leur table toutes les options au sujet de l ' Irak y compris les raids aux drones contre les insurgés. c ' est sans doute la première fois que la réalité des liens entre Téhéran et Washington va au delà des réserves diplomatiques. Obama a annoncé ces derniers jours au congrès l ' envoie de 275 GI ' s en Irak pour assurer la sécurité du personnel de l ' ambassade US à Bagdad. le personnel américain totalise quelques 5000 personnes. 170 officiers américains sont déjà entrés en Irak pour garantir la sécurité de ces Américains. Mais ceci n ' est que la première étape: la force aérienne et navale américaines sont déployées dans le golfe Persique. et elles sont en état d ' alerte pour faire marche sur l ' Irak ou d ' autres villes irakiennes " Debka de prétendre: " l ' Iran envisagerait aussi l ' envoie de 2000 militaires en Irak(!!) et ce alors que le président iranien et son ministre des AE ont démenti tout déploiement de troupes en Irak " Debka poursuit sans évidemment avancer aucune preuve à ses dires: " la crise irakienne s ' est aggravée après la chute de la ville stratégique de Tal Afar, ville clès située sur les frontières syro - irakiennes ". Debka se réfère ensuite aux sources américaines et britanniques qui confirment " la tenue des pourparlers Téhéran / Washington pour mettre en place un plan de lutte contre les terroristes takfiris - baathistes. cependant Téhéran n ' a rien confirmé " Debka s ' intéresse ensuite aux impacts éventuels de cette prétendue coopération entre Téhéran et Washington sur les tensions Tel - Aviv / Hamas. " la coopération militaire irano américaine pourrait servir de levier de pression pour Téhéran contre Tel - Aviv. … les Etats Unis restent indifférents aux appels répétés d ' Israël qui lui demande de renoncer aux pourparlers nucléaires ou encore à une coopération sécuritaire avec les iraniens en Irak "