Le complot d ' attaque chimique tramé par la Turquie et le front Al - Nosra contre Damas a été déjoué. L ' agence Fars News se réfère à une source souhaitant l ' anonymat, pour dire que l ' armée syrienne a déjoué un plan conjoint du Front Al - Nosra et des services de renseignement turcs qui envisageaient d ' utiliser le gaz sarin contre Damas, le jour d ' investiture de Bachar Al - Assad. L ' armée syrienne a frappé par missiles, accidentellement, les fermes de la localité de Daroucha près de la cité de Qatna dans la banlieue de Sud de Damas; ces missiles tombent juste au milieu de la cellule d ' opération du groupe terroriste Front Al - Nosra dont quelques commandants y organisaient, apparemment, leur toute dernière réunion, avant l ' attaque chimique contre la capitale syrienne, a déclaré cette source au journal libanais Al - Akhbar. Selon les informations dont disposent le journal Al - Akhbar, le Front Al - Nora a acheté 16 capsules de gaz sarin à un stock à Sofia, capitale de la Bulgarie. Chacune de ces capsules est capable de couvrir un rayon de 500 mètres. L ' achat des capsules de gaz sarin s ' est effectué par l ' intermédiaire d ' un officier haut gradé du service des renseignements turc, celui même qui a fait parvenir ces armes aux éléments d ' Al - Nosra et il avait été établi qu ' elles soient transférées aux différents lieux dans la banlieue de Damas, plus précisément, aux régions d ' Al - Tazamon et d ' Al - Hadjar al - Asswad et au secteur du Sud d ' Al - Qadam. Selon Al - Akhbar, les éléments armés avaient été formés pour apprendre à utiliser les missiles artisanaux à gaz sarin et il était prévu qu ' ils visent plusieurs cibles à Damas dont des lieux d ' affluence, les locaux du parlement et de l ' appareil des renseignements, ainsi que le bâtiment de la sécurité nationale syrienne. Sous couvert de l ' anonymat, cette source a aussi déclaré au journal Al - Akhbar que la neutralisation de ce plan s ' inscrivait dans le cadre des opérations effectuées par l ' armée syrienne, afin de déjouer les attentats qu ' avaient envisagés les opposants au cours du processus électoral. Plusieurs missiles et voitures piégées ont été découverts, et qui étaient censés frapper la capitale, pendant la journée électorale, mais ces actualités n ' ont pas été annoncées aux médias. La neutralisation de ces opérations marque une grande évolution dans le fonctionnement des appareils de renseignements syriens qui, en utilisant des équipements sophistiqués, ont réussi à décoder des informations et déjouer et neutraliser plusieurs opérations de sabotage.