La CGT a décidé, samedi 14 juin, de prolonger, dimanche, la grève à la SNCF.
Dans le même temps, le gouvernement, comme la CGT, se déclarent prêts à négocier, pour trouver un accord, avant lundi. Ce 16 juin, démarrent, en effet, les épreuves du baccalauréat, pour lesquelles plus de 600.000 lycéens sont convoqués en métropole. Les cheminots CGT maintiennent la pression. Ils ont reconduit, pour un 5e jour consécutif, leur mouvement de grève contre la réforme ferroviaire, qui fait l ' objet d ' un projet de loi en discussion, à partir de mardi, à l ' Assemblée nationale. Mais, dans le même temps, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, en a appelé, directement, au président de la République, afin qu ' il s ' engage, personnellement, dans ce dossier. Le secrétaire général de la CGT affirme qu ' on peut trouver une sortie de crise, dès ce week - end, mais à condition d ' ouvrir de vraies négociations. Reste donc à concrétiser ces manifestations de bonne volonté et à trouver un compromis, avant lundi.