Alors que l’ex - first lady, Trierweller, défile sur le Trocadéro pour soutenir la campagne #BringBackOurGirls, le « chef de guerre» François Hollande a réuni un aéropage de chefs d’état africain pour lutter contre la secte Boko Haram. Une autre information est passée inaperçue au moment où l’Occident vole sur son beau cheval blanc au secours du Nigeria, c’est celle du soutien indirect de la France à Boko Haram. En effet, la France avec Israël et les Etats - Unis sont des soutiens militaires, diplomatiques et politiques de l’Arabie Saoudite principal soutien financier de Boko Haram.
Cette information a été passée à la trape par les médias racialistes atlantistes. Seul le Canard, dont on connait la proximité des sources avec l’Elysée et les services de renseignement, a révélé en douce le pot aux roses dans son article: « Chef d’Etat militaire « incapables» au Nigeria, en page 3 de l’édition de cette semaine(14 mai 2014).« …les services français de renseignement ont, depuis longtemps, signalé que les salafistes(sunnites) de Boko Haram avaient reçu le soutien des monarchies pétrolières du Moyen - Oient, amies – en principe – de la France et de la Grande Amérique…».Le Canard Enchaîné, 14 mai 2014,(« Chef d’Etat militaire « incapables» au Nigeria). Le « en principe» est un euphémisme, la France vend des armes massivement à l’Arabie Saoudite et comme Israël et les USA a soutenu et entraîné les djihadistes se revendiquant d’Al - Quaïda en Syrie. Le double jeu du « chef de guerre» se confirme donc. Un sommet africain de la sécurité qui apparaît comme une grande hypocrisie françafricaine noyée dans les stratégies atlantistes. Pauvre Nigeria.