Le vice - ministre russe des Affaires étrangères qui représente la Russie dans les négociations nucléaires avec l’Iran a qualifié de très constructif ce tour de négociations tout en disant que les deux parties ne sont pas tombées d’accord sur le texte final de l’accord.
Le vice - ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a déclaré, vendredi à l’issue des négociations, qu’en dépit d ' une conception commune de part et d ' autres des enjeux, aucun progrès n ' a été réalisé mais les négociations devraient être relancées dans un proche avenir ". De son côté, le représentant de la Chine dans les négociations nucléaires, Wan Chun, a déclaré, vendredi soir: « Puisque les négociations sont entrées dans une phase profonde, des obstacles commencent à se manifester». Il avait plus tôt déclaré au micro de la radio « La Voix de la Chine» que la question nucléaire iranienne se trouvait au centre de l’attention de la communauté internationale. « La Chine aime aborder ce dossier avec optimisme et déclencher une dynamique positive pour que les négociations avancent et qu ' une percée ait lieu». Il a ajouté: « Notre objectif est de faire avancer, le plus rapidement possible, le processus du règlement de la question nucléaire iranien via le dialogue. Nous essayons d’accomplir notre part de contrat dans la restauration de la paix et de la sécurité sur la planète notamment au Moyen - Orient».