Le Pentagone n ' a pas de raison pour percevoir la Russie comme un ennemi, mais attend que cette dernière entreprenne des démarches susceptibles d ' aboutir à une désescalade de la crise ukrainienne, a déclaré John Kirby, porte - parole du département militaire US.
«Les adversaires, les ennemis à qui nous faisons face sont en Afghanistan. C ' est avec eux que nous sommes en confrontation directe. Et comme vous le savez, nous avons des adversaires dans le domaine de la cybersécurité. Nous sommes attaqués quotidiennement. Quant aux relations avec des pays comme la Russie et la Chine, elles sont plus complexes. Nous n ' avons pas de raison de considérer que la Russie est un ennemi. Et la Russie n ' a pas de raison d ' être notre ennemi», a indiqué M. Kirby. Les Etats - Unis attendent les décisions de la Russie relatives à la crise ukrainienne et souhaitent voir comment elle interagira avec la communauté internationale sur la question, a ajouté le porte - parole. Cette déclaration fait suite aux récents propos du secrétaire général adjoint de l ' Otan Alexander Vershbow qui a déclaré que la politique menée par la Russie face à la crise en Ukraine poussait l ' Otan à la considérer comme un adversaire et non comme un partenaire.