A peine 24 heures après la publication d'un rapport où il accuse l'Iran de soutien au terrorisme en Irak, en Syrie, au Yémen, au Liban et en Afrique (!!!), le plus grand sponsor du terrorisme dans le monde revient à la charge. le vice- président adjoint américain, Jake Sullivan a menacé l'Iran d'un " pléthore d'options sur la table en cas de l'échec des pourparlers nucléaires. " si les pourpalers nucléaires échouent ou si l'Iran ne s'engage pas sur la bonne voie , nous sommes prêts imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran avec l'aide du congrès" "" nous avons annoncé à multiple reprises que les sanctions ne sont pas notre option . nous avons de nombreuses options ", a-t-il menacé devant la fondation de défense de la démocratie. au cours de cette même conférence, l'ambassadeur israélien aux Etats Unis a prétendu de son côté que l ' Iran était à deux mois de la conception de sa bombe atomique.