Les députés du parti au pouvoir, au parlement national, ont voté le plan d’épargne proposé par Manuel Vals, malgré l’abstention de 41 députés socialistes.
En dépit des votes négatifs des députés de l’opposition, ce plan d’épargne de 50 milliards d’euros du gouvernement socialiste a été adopté, mardi. Le Premier ministre français, Manuel Vals, l’a défendu, lundi, devant le parlement. Le gouvernement français a décidé d’économiser 50 milliards d’euros, afin de réduire, d’ici 2015, le déficit budgétaire à 3% du Produit intérieur brut(PIB) et de tenir ses promesses prises, à l’égard de l’Union européenne. Le Président de l ' UMP, Jean - François Copé, a précisé qu’il voterait contre et il a appelé ses collègues à en faire autant. Le plan d’épargne a été adopté avec 265 pour et 232 contre. 67 députés se sont abstenus de participer au scrutin. Selon des opposants et des experts des questions économiques, ce plan réduirait le pouvoir d’achat des citoyens.