Selon un analyste politique, Israël s’oppose à l’augmentation de la puissance diplomatique, en Palestine.
«Le fait que la Palestine soit reconnue, auprès d’autres instituions, et qu’elle ait une interaction avec les autres pays, n’est d’aucun intérêt pour Israël», a déclaré, mardi, Paul Laroudi, l’un des membres du mouvement de la Palestine libre, aux Etats - Unis, dans une interview à l’agence PressTV, avant d’affirmer qu’Israël n’était pas intéressé par la capacité accrue des Palestiniens, même, dans le domaine diplomatique. Il est à noter que le Conseil central palestinien a fait état, dimanche, du lancement d’un plan visant à poursuivre les efforts de la Palestine, pour adhérer à 60 instituions liées à l’ONU et aux traités internationaux. Riyad Mansour, représentant permanent de l ' Autorité autonome palestinienne, auprès de l ' ONU, a déclaré que le pays adhèrerait, officiellement, le 2 mai, à 13 traités de l’ONU. Suite à la décision de l’Autorité autonome d’adhérer aux traités internationaux, Israël a imposé de nouvelles sanctions économiques à ce mouvement.