L’histoire nous vient d’un chauffeur de bus canadien qui a été témoin d’une scène inouïe et inattendue dans un monde où les gens sont bien plus préoccupés par leur propre personne que par la misère flagrante d’autrui. Alors qu’un homme d’une pauvreté extrême était assis dans le bus, sans que personne n’ose se mettre à côté de lui ni le regarder par peur de son état de misère, un homme musulman s’est avancé vers lui. Ce dernier avait remarqué que le jeune homme assis ne portait pas de chaussures, seulement des sacs plastiques ornaient ses pieds. L’homme musulman qui préfère conserver l’anonymat afin que son geste ne soit pas altéré de sa sincérité initiale et qu’il soit bien réalisé pour plaire à Dieu, lui a offert ses chaussures en prononçant seulement une phrase simple mais emplie de bonté :
« Ne vous inquiétez pas pour moi, j’habite à côté et je peux marcher».
Le chauffeur de bus, Surjit Singh, a été pris d’une émotion intense.
« Mon cœur a fondu.»
L’homme généreux a tout de même été retrouvé, il s’est exprimé en toute humilité:
« Je me suis senti mal pour cet homme. Il portait des sacs en plastique aux pieds. J’étais à deux minutes de chez moi, donc j’ai pensé lui donner mes chaussures»
Evidemment ce genre d’action faite par un musulman ne fera pas la une du 20 heures malgré la beauté du geste et son caractère inédit. En 2014, les musulmans montrent le chemin à suivre pour sortir de cette société matérialiste et individualiste.