Mardi, des milliers d'astronomes amateurs et amoureux de l'espace ont levé le nez au ciel pour apercevoir un splendide phénomène : une éclipse lunaire totale. Si elle n'était que peu visible de France, elle a ravi pendant plusieurs heures les habitants d'Amérique du Nord notamment. Une "expérience inoubliable". C'est ainsi que de nombreux observateurs ont décrit le phénomène auquel ils viennent tout juste d'assister. Mardi, notre Lune a en effet pris un aspect très différent de celui qu'on lui connait habituellement. La raison ? Une éclipse lunaire totale. Le 15 avril, la Terre, le Soleil et notre satellite se sont retrouvés parfaitement alignés. Notre planète s'est ainsi placée pile entre l'astre et la Lune, camouflant cette dernière dans son ombre. Le phénomène a démarré aux alentours de 8H heure française. Malheureusement, comme le jour se levait vers 7H, l'éclipse n'a pas pu être pleinement aperçue depuis la France. En revanche, en Amérique du Nord et aux Antilles notamment, c'est un véritable spectacle de 3,5 heures qu'a livré la Lune. "L'éclipse lunaire de ce soir a été une expérience inoubliable pour moi. C'était une si belle vue à observer", a confié à Space.com le photographe Sean Parker basé en Arizona.  L'évènement a également été suivi en direct par des milliers d'internautes qui n'avaient pas la possibilité de la voir depuis leur pays. Aussi, il a pu être immortalisé en photos comme en vidéo par des milliers d'astronomes amateurs, professionnels et amoureux de l'espace. La séquence ci-dessus montre un time-lapse de l'éclipse lunaire dans son intégralité.  Une "lune de sang" L'éclipse lunaire est parfois appelée "lune de sang" (en anglais "blood moon") car le passage dans l'ombre de la Terre fait changer la couleur de la Lune. Comme notre planète disperse les rayons solaires, ces derniers se reflètent sur le disque lunaire qui perd sa couleur argentée et montre un aspect cuivrée. La Lune apparait alors orange à rouge en fonction des conditions. C'est pourquoi certains la nomment "lune de sang". C'est la première fois depuis 2011 qu'une éclipse lunaire totale se produisait. Les éclipse lunaires ont lieu une à deux fois par an mais elles ne sont souvent que partielles. Celle du 15 avril est la première d'une série de quatre, une "tétrade", qui se poursuivra avec une deuxième en octobre 2014. Les deux autres auront lieu en avril et septembre 2015. Au cours du XXIe siècle, il y aura huit tétrades de ce genre. La dernière date de 2003-2004. La prochaine aura lieu en 2032-2033, d'après la NASA. Une éclipse, une étoile et Mars Néanmoins, l'éclipse lunaire du 15 avril était encore plus exceptionnelle car elle était couplée à d'autres observations astronomiques. L'étoile Alpha Virginis, également connue sous le nom de Spica ou l'épi, est située dans la constellation de la Vierge et est la quinzième étoile la plus lumineuse du ciel nocturne. Mardi, l'éclipse l'a rendue encore plus brillante, elle était ainsi facilement observable à droite en-dessous de la Lune.  Mieux encore : en même temps que l'éclipse, la planète Mars réalisait sa plus grande approche de la Terre depuis 2008. La distance minimale de 92 millions de kilomètres a été atteinte le 14 avril. Depuis plusieurs nuits, la planète rouge s'invite ainsi dans le ciel nocturne à proximité de la Lune, et était visible durant l'éclipse. En une seule image, les astrophotographes ont alors pu capturer la Lune, l'étoile Alpha Virginis et Mars. "Très bel évènement", a commenté le photographe Victor Rogus pour Space.com.