Mercredi après-midi, les représentants de l’association des musulmans de Mantes-Sud ont découvert dans la boîte aux lettres de la mosquée de Mantes-la-Ville dans les Yvelines des tranches de terrine de porc moisie. Une plainte a été déposée au commissariat de Mantes la Jolie. La douzaine de tranches de pâté de porc moisi était accompagnées d’une lettre anonyme comparant les musulmans à des «cafards» et accusant l’islam d’être «criminogène».
«Nous souhaitons bon corage(sic) au maire car il va avoir beaucoup de travail pour faire un bon nettoyage en particulier sur la race musulmane», peut - on lire dans ce courrier dactylographié.
Communiqué de l’AMMS Mosquée mantes sud:
Aujourd’hui, la boite aux lettres de la Mosquée a été remplie de tranche de terrine de porc moisie. C’est indéniablement un acte raciste et provocateur. C’est la première fois en douze années d’existence de la Mosquée qu’elle fait l’objet d’un tel attaque raciste. Dans la nuit de lundi à mardi, les alarmes intérieures du local de la rue des merisiers qui doit abriter la nouvelle salle de prière ont retenti toute la nuit. Une intrusion ou tentative d’intrusion dans le local aurait eu lieu?
Pour la communauté musulmane Mantevilloise, ces actes sont d’autant plus préoccupants qu’ils interviennent dans un contexte social et politique dégradé sur la Ville. [ Un maire FN a été élu au dernières élections ] Les déclarations des responsables publics pour empêcher le projet de la nouvelle salle de prière d’aboutir sans aucune raison valable ne peuvent qu’encourager de tels actes.