l ' embuscade tendue, par le Hezbollah libanais à l ' armée israélienne dans la région de Labbouné, à la frontière entre le Liban et la Palestine occupée continue de retenir l ' attention des milieux régionaux, d ' autant plus que le régime israélien suivait des objectifs particuliers. Le site d ' information Al - Nashra a procédé à un décryptage de cette opération. « Au cours des dernières semaines, la région de Labbounée n ' a cessé de retenir l ' attention de tout le monde. Le Secrétaire général du Hezbollah libanais a fait état de la mise à l ' échec d ' une opération sécuritaire israélienne» précise ce site d ' information, dans son reportage avant d ' indiquer: Cet évènement a été, largement, évoqué, par des milieux médiatiques. Il ne s ' agissait pas pour la première fois que l ' armée israélienne faisait une incursion dans cette zone, car les soldats israéliens appartenant à la brigade de Goulani avait fait, auparavant, au moins quatre incursions dans cette région. N ' oublions que cette unité de l ' armée du régime sioniste est, spécialement, sous la supervision du premier ministre israélien et c ' est cette unité même qui est à l ' origine de l ' attentat qui a coûté la vie à l ' ancien secrétaire général du Hezbollah libanais, Abbas al - Moussavi. Cette unité se trouve, également, à l ' origine des attentats perpétrés contre les responsables militaires et sécuritaires libanais, tant à l ' intérieur qu ' à l ' extérieur du Liban. L ' opération de l ' armée israélienne a débuté, à Minuit, avec la couverture aérienne et maritime et au moment où les unités de l ' armée israéliennes menaient des agissements tout près des frontières Nord ainsi qu ' à l ' intérieur de la Palestine occupée. L ' opération a commencé lorsque deux unités spéciales de l ' armée israélienne traversé le mur électronique. Elles avaient deux missions distinctes: La première unité devait exécuter l ' opération et la seconde avait pour mission d ' assurer la sécurité et d ' intervenir, si nécessaire. Cette unité n ' avait pas de grande infiltration lorsqu ' elle est tombée dans le piège explosif du Hezbollah. En fait, les deux unités sont prises dans cette embuscade que leur avait tendue le Hezbollah. Selon des sources bien informées, ces embuscades étaient identiques à celles utilisées dans la Ghouta orientale, à Damas. Des sources citées par le site d ' information al - Nashra ont indiqué que l ' armée israélienne ne visait pas, dans cette opération, à placer un appareil d ' écoute ou à faire une mission de reconnaissance, mais à capturer ou à assassiner l ' une des importants personnages militaires du Hezbollah. Et ce site d ' information de poursuivre: Si nous tenons compte de la position géographique et stratégique de Labbouné, nous constaterons que l ' armée israélienne pensaient avoir choisi Labbouné comme le meilleur et le plus convenable itinéraire pour s ' infiltrer en territoire libanais et faire cette opération. Etant, pleinement, averti des détails de cette opération, le Hezbollah leur a tendu une embuscade. A en juger par les rapports israéliens, eux - mêmes, cette opération était similaire, en terme de résultats, à l ' opération d ' Ansariya en 1997 où les forces spéciales israéliennes sont tombées dans le giron de la mort. Cette opération n ' est pas la première et ne sera, non plus, pas la dernière dans ces tiraillements entre le Hezbollah et l ' armée israélienne, cependant l ' opération de Labbounée a ouvert de nouveaux horizons à ces affrontements et Israël a bien compris qu ' il est à la portée de l ' embuscade du Hezbollah, d ' autant plus que le Hezbollah, en s ' appuyant sur ses renseignements sécuritaires et militaires, a envoyé un message claire au Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, le contraignant de censurer les informations autour de cette opération.