Mené par MU avant l ' heure de jeu, le Bayern a réussi à retourner la situation en passant trois buts en 17 minutes en quart de finale retour de la Ligue des champions. Voilà Munich en demi - finales pour la troisième saisons de suite.

On leur promettait la foudre, ils leur ont fait vivre l ' enfer. Manchester United devait se faire dévorer par le Bayern. Mais à l ' image d ' un quart de finale aller de Ligue des champions qu ' ils ont dominé(1-1), les Mancuniens ont bien failli créer un exploit retentissant. Le Bayern est passé par la chatière(3-1) à l ' issue d ' une rencontre et d ' une première heure de jeu qui a sérieusement égratigné son statut de favori de la compétition. Il a fallu un but. Somptueux. Une mine en demi - volée de Patrice Evra(59e) pour réveiller des Bavarois sans inspiration jusqu ' ici. 73 secondes plus tard, Mandzukic a remis les siens dans la partie. Et le Bayern a enfin fait du Bayern. Müller(68e) et Robben(76e) ont éteint de valeureux Anglais.Le tenant du titre est qualifié pour les demi - finales pour la troisième fois consécutive mais il n ' a pas survolé sa confrontation comme on le lui promettait. Durant les 60 premières minutes, engoncés dans un système de jeu inédit et audacieux en 2-3 - 5, les Bavarois se sont longtemps caricaturés. Oui, le Bayern a écrasé son adversaire dans la possession. Non, il n ' est pas parvenu à faire peser le danger sur le but de De Gea. Son manque de spontanéité conjugué au bloc très homogène de MU ont longtemps rendu le Bayern inoffensif. Robben a tenté mais s ' est montré maladroit(13e). Et c ' est Valencia qui s ' est créé l ' occasion la plus franche de la première période en marquant… en position de hors - jeu(17e).

Et Evra a réveillé la rencontre

C'est finalement l'ouverture du score sensationnelle d'Evra (59e) qui a débloqué la rencontre. Sur l'action suivante, le latéral français perdait son duel face à Mandzukic (60e) et Manchester laissait passer sa chance. Les offensives allemandes se sont fait plus précises. Ribéry a lancé la première banderille (61e) puis Müller a remporté son duel face à Vidic pour libérer l'Allianz Arena (68e). Cette double confrontation ne pouvait pas s'achever sans couronner son joueur le plus remuant. Arjen Robben, Bavarois le plus remuant ce mercredi, a fini par trouver la faille après un slalom (76e). Wayne Rooney, seul au point de penalty, aurait pu dessiner un tout autre scénario. Mais l'international anglais est passé complètement à côté de son match scellant le sort de MU. Les Red Devils méritaient sans doute mieux. Mais quand le Bayern s'est réveillé, ils n'ont plus su soutenir la comparaison.