L’Iran et le groupe 5 +1 ont commencé un nouveau cycle de négociations sur le nucléaire dans la capitale autrichienne de Vienne dans une série de négociations visant à résoudre complètement le vieux différend de dix ans sur le programme nucléaire de la République islamique . Les discussions de haut niveau ont commencé avec une rencontre entre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et chef de la politique étrangère de l'UE Catherine Ashton, qui dirige les six pays dans les discussions nucléaires , mardi au siège des Nations Unies à Vienne. Les négociations entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU – les Etats-Unis, la Grande-Bretagne , la Russie , la France et la Chine - plus l'Allemagne continueront ensuite au niveau des députés . Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré plus tôt que Téhéran et le P5 +1 ont prévu d’échanger des vues sur toutes les questions en suspens afin d'être en mesure de commencer la rédaction d'un accord final dans le prochain round des pourparlers , qui se tiendra dans la capitale autrichienne la mi-mai. Zarif a déclaré que les négociations en cours porteront sur des questions qui n'ont pas été abordées jusqu'à présent, telles que le mécanisme pour les inspections nucléaires. L'Iran et les six puissances mondiales ont atteint un accord intérimaire le 24 Novembre 2013, dans la ville suisse de Genève. L'accord est entré en vigueur le 20 Janvier. Selon l'accord de Genève, les six pays ont convenu de fournir à l'Iran un certain allégement des sanctions en échange, l'Iran accepte de limiter certains aspects de ses activités nucléaires pendant une période de six mois. Il a également été convenu qu'aucune sanction liée au nucléaire ne serait imposée à la République islamique dans le même laps de temps.