Le secrétaire général de l'ONU Ban ki-moon s'est déclaré lundi vivement préoccupé par le fait que des religieuses soient devenues des cibles dans le conflit en Syrie, après qu'un groupe de religieuses ont récemment disparu du couvent orthodoxe de Sainte Tecla, situé à Maaloula en Syrie.
" Le secrétaire général est profondémment troublé par le fait que les lieux de culte et des représentants religieux soient devenus des cibiles dans le conflit qui prévaut en Syrie ", indique un communiqué de l ' ONU, ajoutant que " ces préoccupations sont vivement soulignées par la situation des ۱۲ religieuses qui ont récemment disparu du convent orthodoxe de Sainte Tecla, situé à Maaloula ", un village situé à ۵٦ km au nord - est de la capitale syrienne Damas. Les ۱۲ religieuses, qui auraient disparu la semaine dernière après que des insurgés ont capturé Maaloula, sont apparus vendredi dans un vidéo montrant qu ' ils étaient en bonne santé et démentissant qu ' ils étaient enlevés. Le secrétaire général joint sa voix aux appels lancés pour que la sécurité et le bien - être de ces religieuses soient assurés, et qu ' il en soit de même pour toutes les personnes détenues contre leur grès en Syrie, souligne le communiqué. L ' ONU condamne toute attaque dirigée contre des personnes du seul fait de leur religion, ou de leur appartenance ethnique ou communautaire, déclare le communiqué, en ajoutant: " Partout en Syrie, les civils sont en danger et doivent être protégés ".