Bahreïn un pays aux performances discutables en matière de respect des droits humains est récemment devenu un acheteur d’armes et de munitions fabriquées au Canada, révèlent des informations venant du gouvernement fédéral.
Les plus récentes données disponibles, analysées par la Presse Canadienne, démontrent que les ventes d’armes canadiennes ont augmenté de ۱۰۰ pour cent de ۲۰۱۱ à ۲۰۱۲. Durant la même période, les exportations d’armes canadiennes ont également augmenté de ۹۸% au Pakistan, de ۹۳% au Mexique et de ۸۳% en Égypte. Bien que le commerce d ' armes canadiennes soit légal, des analystes soutiennent que l’augmentation des ventes fait soulever des doutes sur l’engagement des politiques étrangères du Canada envers les droits humains et sur le régime réglementaire du gouvernement en matière d’exportation d’armes. Le régime de Bahreïn a commencé à réprimer violemment les manifestations pacifiques depuis le début de ۲۰۱۱. Des dizaines de citoyens bahreïnis ont été tués en martyre et des centaines d’autres arrêtés. Ronald Paris, secrétaire du Centre d’études de la politique internationale à l’Université d’Ottawa, a souligné: « La hausse des exportations des munitions militaires par le gouvernement canadien vers Bahreïn dont le régime réprime violemment les manifestations pacifiques est très surprenante».