Prudents jusqu'à présent face à la crise ukrainienne, les Américains et les Européens ont exprimé plus fermement mercredi leur soutien à l'opposition au président Viktor Ianoukovitch, le chef de la diplomatie allemande allant se joindre aux manifestants pro-européens à Kiev.
Arrivé mercredi soir dans la capitale ukrainienne qui accueille jeudi et vendredi une réunion de l ' Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe(OSCE), Guido Westerwelle a aussitôt rencontré les dirigeants de l ' opposition dont les deux frères Klitschko, champions du monde du boxe qui s ' entraînent en Allemagne. Il a ensuite pris avec eux un bain de foule sur la place de l ' Indépendance, haut lieu de la «Révolution orange» pro - occidentale de ۲۰۰٤, alors que les manifestants scandaient «Mettez(le président Viktor) Ianoukovitch K. O.!». De son côté, le secrétaire d ' État américain John Kerry, arrivé à Chisinau pour une visite éclair en Moldavie, a affirmé que les Ukrainiens devraient avoir «la possibilité de choisir(leur) avenir», à l ' instar des Moldaves qui ont, eux, paraphé un accord d ' association avec l ' Union européenne.