Les entreprises américaines et européennes s’apprêtent à profiter des avantages concernant l’allègement des sanctions économiques contre l’Iran, a constaté le Wall Street Journal dans son édition de lundi.
Alors que les puissances occidentales ont levé une partie infime des sanctions anti - iraniennes, une large gamme d’entreprises pharmaceutiques américaines et européennes, des producteurs d’équipements médicaux ainsi que des fabricants de pièces détachées pour automobiles cherchent à renouveler leur commerce perdu avec l’Iran. Le laboratoire pharmaceutique «GlaxoSmithKline», Le laboratoire pharmaceutique britannique «AstraZenece» et «Sanofi» en France ont rapporté que leur vente annuelle à l’Iran avait été à l’ordre de ۳۲/۲۰۰ / ۰۰۰,۱٤ / ۰۰۰/۰۰۰ et de ۱۳/۹۰۰ / ۰۰۰ dollars.» En vertu de l’accord nucléaire conclu au ۲٤ novembre ۲۰۱۳ entre l’Iran et les ۵ + ۱ à Genève, le secteur automobile et de l ' aviation de l’Iran font l’objet des allègements des sanctions. Les puissances occidentales ont levé les sanctions sur les exportations de produits pétrochimiques, le commerce de l’or et d’autres métaux précieux.