Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères a averti qu’à Genève, ils ne se mettraient pas à la table des négociations avec des terroristes, dont les mains sont maculées du sang du peuple syrien.
Fayçal Meqdad l’a rappelé, lors de son interview avec la chaîne al - Mayadeen, indiquant que Damas ne se met pas à la table des négociations avec les groupes terroristes qui massacrent les civils. «Damas est contre la présence des groupes armés, à Genève ۲», a - t - il précisé. «Nous avons dit, dès le premier jour, qu’Israël se trouvait derrière la crise syrienne et qu’une chambre d’opération avait été formée, en Jordanie, en collaboration avec les Etats - Unis et l’Arabie, avec la participation d’Israël», a - t - il souligné. «Nous soutenons l’Accord Iran / ۵ + ۱, et nous saluons l’intelligence et la diplomatie iranienne, dans la gestion de son dossier nucléaire, en espérant que cet accord parviendra à des agissements et efforts censés favoriser le démantèlement des armes atomiques», a - t - il conclu.