Le Congrès américain devrait adopter un renforcement des sanctions actuelles des États-Unis contre l'Iran, mais ces sanctions n'entreraient en vigueur que si Téhéran ne "respectait" pas l'accord d'étape sur le nucléaire iranien conclu à Genève, ont indiqué plusieurs élus dimanche. «Je vais continuer à travailler avec mes collègues pour élaborer une législation qui impose de nouvelles sanctions économiques si l'Iran ne respecte pas cet accord d'étape ou si le démantèlement de l'infrastructure nucléaire iranienne n'est pas en cours à la fin de cette période de six mois», a indiqué dans un communiqué le sénateur républicain Mark Kirk, très impliqué dans les tractations en cours au Congrès.